Week-End

De Villepin crache sur le camp auquel il appartient, au coeur d’une bataille politique. Les éditorialistes de gauche  adoubent la révolte d’un haut fonctionnaire contre sa famille politique, les mêmes nommaient Besson traître. Une situation absolument identique, deux traitements différents. Qu’on vienne me dire que la presse n’est pas de gauche après cela.

Entre la France et l’Allemagne, des gredins tentent d’empêcher un train transportant des matières radioactives de circuler.Leur présence nombreuse met la sécurité du convoi en péril.Le fait de ralentir ce convoi a comme conséquence d’exposer encore plus longuement les populations à des doses radioactives supérieures à la norme. Il y a quelques années, un jeune militant de Greenpeace est mort suite à une opération blocage qui a mal tourné sur un convoi de ce genre. Quelques jours plus tard, dans le quartier latin, un rabatteur de cette organisation me demande de signer un papier pour soutenir…je ne sais quelle cause. Je refuse et lui rétorque la bavure de son organisation suite à la mort du jeune homme. Il prend un air grave, les yeux sont illuminés d’une lueur de fous et et il me répond très sérieusement « Chaque cause a ses martyrs ». C’est là que j’ai compris que les verts étaient les mêmes tarés que les rouges…les mêmes idéaux…les mêmes méthodes…les mêmes résultats. Ces gens-là sont dangereux, fondamentalement.
La presse se perd en conjectures et hypothèses quant au futur premier ministre. Tous les mots sont décortiqués et analysés ad nauseam…beaucoup de raisons sont invoquées ici et là…Cherchez la femme, écrivait James Ellroy dans Le Dahlia Noir, pour arriver au coupable. Cherchons la femme donc, on aura sûrement le futur premier ministre. Le couple Borloo-Schönberg est médiatique, presque glamour…tout comme le couple Baroin-Laroque…ces couples pourraient prendre un peu de la lumière qui éclaire Sarko-Bruni.Pour cette raison, Fillon restera à Matignon.
Mélenchon insulte les journalistes à tour de bras, pour leur soi-disant, manque d’indépendance en rapport avec le gouvernement et vient se vautrer dans le canapé rouge de Drucker…Le même Drucker invité chez Ruquier, les deux quels, se battant pour la liberté d’expression affirmèrent qu’ils avaient toujours refusé de recevoir Le Pen, père et/ou fille…drôle de conception de la liberté d’expression.
Le Paris Saint-Germain a gagné contre l’Olympique de Marseille. Les journalistes s’évertuent à appeler ce match le Clasico…contresens footballistique absolu, vulgaire importation d’un concept hispanophone en France, mauvaise greffe, c’est un peu comme la fête Halloween en France. Victoire du Paris SG, l’essentiel est préservé.

Publicités
Cet article a été publié dans Observatoire de la vermine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Week-End

  1. Mandos dit :

    Villepin, c’est Néron. Chacune de ses sorties crédibilise un peu plus la comparaison. Le principal intérêt des opérations promotion liées aux quarante ans du décès de De Gaulle est que ça va resituer un peu les positions des différents commis politiques dans les rayons du supermarché des valeurs dites gaullistes – de préférence mâtinées de l’étatisme le plus jacobin. Bonne occasion pour eux de sonder un peu le marché des mécontents au centre et à droite, et donc d’évaluer la pertinence d’une candidature de moins en moins éventuelle en 2012.

    D’ailleurs, entre Hamon qui se rapprocherait de Méluche pour faire barrage à l’infâme vendu au Kapital DSK, Villepin qui rêve de torpiller Sarkozy avant de s’improviser leader à droite en opposition au bon score que ne manquerait pas de faire Marine Le Pen, les influences de candidatures Joly ou Bayrou, elles pourraient commencer à devenir marrantes, ces élections…

  2. XP dit :

    Villepin, c’est ce que la classe politique a produit de pire depuis trente ans. C’est une caricature.

    Il n’incarne pas à lui tout seul toute la bêtise de l’époque, mais rarement un personnage public n’avait incarné à lui tout seul une part si importante de la connerie de son temps. Presque tout y est: boursouflure romantique mêlée à la salacité et la lubricité les plus crasses (ce gout pour l’ordure et le pipi caca qu’on en partage les communistes et les jacobins), collaborationnisme déclamé sur le ton d’un appel à la resistance, france moisie et france d’après qui se superposent comme l’odeur d’un mauvais parfum sur la crasse du romanichel, capacité toute franchouillarde à se payer de mot, prétention littéraire totalement déplacée, absence totale de lucidité sur ses talents réels….
    Notons au passage qu’après lui avoir barré la route de l’Elysée, Sarko le laisse tranquillement s’enfoncer et perdre ses nerfs, au point que meme sa garde rapprochée est en train de la lacher. Si c’était Mitterand qui manoeuvrait comme ça on dirait « àh, quel florentin, chapeau l’artiste ».

    Sa haine de Sarko et celle qu’éprouve avec lui les villepinistes s’explique de la manière suivante: C’est gens ne sont pas particulièrement cultivés, ils ont une intelligence moyenne, mais ils se font un film selon dans lequel ils sont les plus talentueux, les plus malins, les plus brillants, par contraste avec les ploucs vulgaires qui ressemblent peu ou prou à Sarko…. L’accession de Sarko à l’Elysée leur rappèle que ce n’est pas vrai, que ce n’est pas ça la réalité….
    En gros, ces cuistres se rendent compte qu’un type qui a une mauvaise syntaxe, une culture historique sommaire, peut toutefois faire preuve de plus de finesse stratégique qu’eux…. Un monde qui s’écroule….. « mais alors je me serais menti? »…. En plus une petite voix doit leur dire à chaque fois qu’ils voient Sarko… « encore un petit effort…. Reconnais que tu n’es qu’un verbeux, un faux intellectuel, un ecrivain nul à chier, que ttes grands gestes de la main, tes phrases à rallonge, et tes phrases ampoulés, c’est du grand guignol »… Alors tu m’étonnes, qu’un Patrick Rambaud ou un Villepin vouent une haine à Sarko…

    A mon avis, Sarko pressent tout ça, plus ou moins intuitivement, inconsciemment… La sortie sur la princesse de Clèves, le fouquets, c’est pour remuer sadiquement le couteau dans la plaie.

  3. Vertumne dit :

    Villepin c’est aussi la nullité de l’analyse historique, étouffée par l’idéologie. Pour lui, si le Japon est devenu riche avant la Chine c’est parce ce qu’il s’est « ouvert à l’étranger » contrairement à l’Empire du Milieu qui s’est replié sur sa xénophobie. Et il nous recommande nous aussi de nous ouvrir à l’étranger en ce début de XXIe siècle. Comme si choisir de faire venir des scientifiques et des industriels européens au XIXe siècle était équivalent à naturaliser à tour de bras des Divers vivant initialement dans des cases en bouse de vache. Ce type est une catastrophe.

  4. Coriolan dit :

    A ce propos, je me réjouis de lire ce que va écrire Nabe à propos du Goncourt de Houellebecq.

  5. Didier Goux dit :

    D’autant que le Japon, comme modèle d’ouverture à l’étranger, il repassera le Galouzeau.

  6. Restif dit :

    @Didier Goux .Exact, il a fallu ouvrir le pays de force, il a fallu les vaisseaux du commodore Percy et leurs canons pour obliger le Japon à s' »ouvrir à l’autre »…

  7. Mandos dit :

    Ah mais ils sont tout ce qu’il y a de plus courtois et ouverts à l’étranger, les Japonais. Précisément parce que chez eux l’étranger, reste l’étranger.

  8. Panda Bourré dit :

    Et ensuite, ils sont allés à l’étranger ouvrir les autres.

  9. XP dit :

    De toute façon, « l’Etranger », « l’Autre », « l’ouverture à l’autre »sont des concepts creux.

    Ce n’est pas la même chose de s’ouvritr à l’autre selon que l’on est Japonais et qu’il s’agit de s’ouvrir à l’occident, ou que l’on est occidental et qu’il est question de s’ouvrir à l’Afrique.

    Ce n’est pas la même chose de s’ouvrir à un mendiant/prédateur incapable de se suffire à lui-même ou de s’ouvrir par intérêt, dans la double acception du terme. Les asiatiques s’ouvrent à l’occident parce que d’une part c’est leur intérêt, et parce que d’autre part on les intéresse, on les séduit.
    On ne se doit rien, nos deux civilisations ne se doivent rien. C’est la base de toute amitié où collaborations saines.
    Les asiatiques sont proches de nous dans le sens où nous avons en commun avec eux d’être assis sur une civilisation qui est encore là et qui s’est toujours suffit à elle même. Et ce point commun est autrement plus important que celui de la « Francophonie » ou « la méditerranée ».

  10. Nebo dit :

    En ce moment même… Jack Lang et Villepin sur France 3… en train de dire du bien de De Gaulle ! ^^

  11. Sven dit :

    De Villepin? un bonhomme qui ne s’est jamais présenté à une élection vient nous parler de démocratie?

    Moi ça me fait doucement rigoler, et puis merde son idole c’est pas Buanaparte ? Non je me trompe ? La taille, l’arrogance, le sens inné de jouer avec la presse? Bon après c’est sure question génie je suis pas certain qu’on soit au même niveau.

    De Villepin cette race de sous politicien aussi doué en dialectique qu’en stratégie est une insulte à l’intelligence et à l’art de rester sobre en toute circonstance.

    Il accuse de populisme, de despotisme… et pourtant son discours en est plein !

    Qu’il retourne se dorer la pilule au large des cotes marocaines qu’on puisse assister à la mort de la « droite française » (putain trop fort) tranquillement s’en qu’un connard gaulliste ne vienne tailler des pipes aux enturbannés et aux baltringues à la rose.

  12. XP dit :

    @Nébo

    Je regarde la même chose que toi.
    Villepin me semble aussi mort que d’habitude, et Rama Yade est fidèle à elle même: de l’intelligence, de la jeunesse, de la fraicheur, et pas trop de poncifs.
    C’est con à dire, mais c’est comme ça.

  13. Nebo dit :

    Ouh ! J’ai pas regardé… suis juste tombé furtivement dessus durant un instant zapping. Puis je suis retourné à mes modestes écrits. Aut’ chose à foutre… 😉

  14. Nebo dit :

    Ouh la ! Rama Yade… je veux bien lui donner une fessée déculottée si ça la tente… mais c’est tout.

    ça aime bien la fessée déculottée les fifilles de l’UMP… et même de la Drouâte en général. Marine aussi probablement.

  15. Saku dit :

    Villepin Bonapartise ?
    C’est l’image qu’on lui donne mais c’est une information erronée, précisément depuis le 2 décembre 2005 lorsqu’il nous a gâché notre bicentenaire d’Austerlitz pour aller fêter avec les Anglois la défaite de Trafalgar sur le Charles de Gaulles, s’il vous plaît.

    Ceci dit, je partage bien sûr tout le reste : le symbole d’une bonne droite bien gauchiste comme il faut, avec un zeste de panache qui lui garantira un bon 7-8% en 2012
    Remarquez grâce à lui on aura peut-être droit a un second tour Martine vs Marine

  16. Aquinus dit :

    Villepin c’est presque irrationnel chez moi, je ne peux pas le supporter. C’est très ancien mais le coup de grâce ce fut le discours à l’ONU. Je sentais bien qu’il était allé beaucoup trop loin ce jour là et que cela faisait de lui le Traître potentiel, avec un T. Il a largement démontré son potentiel en la matière depuis, une sorte de Chirac démultiplié. Il est dangereux parce qu’il peut anesthésier une partie de ce pays qui y serait en principe réfractaire, de façon à faire advenir ce néo-nationalisme métissé et islamique qui nous verrait entrer en conflit avec les autres Européens et notre propre civilisation.

    Si je voulais psychologiser je dirais que l’on sent chez lui l’enflure à plein nez, l’hubris démesurée d’un homme qui n’a jamais du prendre le moindre risque, ni même réellement travailler de sa vie. C’est un romantique et ce sont les pires, capables de vendre père et mère pour une belle ryhme ou un compliment joliment posé. Aucune contenance ce Villepin.

  17. Rodion dit :

    « Villepin qui rêve de torpiller Sarkozy avant de s’improviser leader à droite en opposition au bon score que ne manquerait pas de faire Marine Le Pen »

    LOL! Marine Le Pen un bon score? Si elle dépasse les 10% je veux bien faire le tour du pays à poil. Cette femme est nulle à chier et représente tout le côté dictatorial (au sens gestion interne) du FN à elle toute seule. En 2012, elle va se faire torpiller par Sarko d’une telle façon que ça va faire pleurer du monde. Moi je la vois faire 6-8% quoi qu’il arrive.
    Sinon globalement d’accord sur Villepin, j’adorerais qu’il se présente en 2012 pour que sa bêtise et son inconsistance éclate au grand jour des résultats électoraux, la distance qui le séparera de Sarkozy montrant la distance réelle entre les deux hommes.

  18. lettow dit :

    Ce billet est nul. rendez nous XP, il sorpasso, Vae Victis etc…
    Votre truc est du niveau d´un blog ump d´ado boutonneux.
    Ex: la différence entre Vilepain et Besson est que Vilepain n´est pas ministre d´un gouvernement socialop. Autant je vomis ce crétin prétentieux autant dire que la situation est absolument identique à celle de Besson est totalement ridicule…

  19. j.ax dit :

    Jack Lang admire aussi Fidel Castro. Pour lui, de Gaulle et Castro, c’est kif kif, dans la série « grands leaders des années 60 de ma jeunesse ». Villepin ne peut qu’aimer lui aussi ce grand résistant à l’impérialisme américain. Villepin aurait-il suivi de Gaulle en vrai, quand ça comptait, aux heures vraiment sombres, dans la clandestinité, ou se serait-il « ouvert à l’autre » avec de grands effets de manche devant les Allemands?

  20. XP dit :

    « Villepin aurait-il suivi de Gaulle en vrai, quand ça comptait »

    Sans compter que le GdG espérait que des puissansses étrangères viennent sauver la France, estimant qu’elle n’avait pas les moyens de se sauver toutes seule. Or, la Frrrance éternelle ne doit rien attendre des autres et doit trouver en elle même la force de redresser!!
    Et puis s’accrocher à des puissances étrangères, se mettre à leur service, qu’est ce que ça veut dire? La Frrance doit rester indépendante!!!

    Sans compter cette lubie de croire à une intervention américaine pour des raisons civilisationnelles… Mais c’est c’est de l’idéologie! Ce Général est un néo-con! Un choc de civilisation opposant le monde libre au totalitarisme, et la France vue comme un simple pan du dit-monde libre? Allons allons, la France ne doit défendre que ses intérêts, et c’est notre intéret de collaborer avec l’occupant, en opérant un redressement patriotique sous son regard bienveillant!

    Sérieusement, Villepin aurait bien évidemment été collabo, comme tous ceux qui penchent peu ou prou du côté souverainiste.
    Un souverainiste qui se réclame du De Gaulle de juin 40, c’est à se les prendre et se les mordre.

  21. Cherea dit :

    @Lettow

    oui enfin bon, Villepin n’a pas eu l’occasion d’appartenir à un gvt socialo parce que tu auras remarqué que les socialistes ne sont au pouvoir depuis un moment, peut-être qu’il n’aura pas été dans un gvt socialiste mais il aurait tout à fait pu ètre nommé ambassadeur par un président socialiste…
    Et puis le jeune ado ump boutonneux, il t’emmerde et puis comme il t’a déjà dit, si t’es pas content tu ne lis pas…Lire Ilys n’est pas un droit, et ce n’est pas le bureau des pleurs ici…

    À bon entendeur.

    @XP

    je ne suis pas sûr que DDV fut un collabo, je l’aurai bien appartenir à un petit groupuscule de province profitant du chaos et persuadé que c’est là une occasion de rétablir le roi de france…

  22. Rodion dit :

    Ce qui me frappe le plus avec les « Gaullistes », c’est leur méconnaissance totale de…De Gaulle.
    Si on lit bien les discours qu’il a prononcé lors de sa décision de se retirer de l’OTAN, on lit très clairement le mot « occident ». Son cheminement de pensée de l’époque était que l’OTAN devait servir à protéger la civilisation occidentale, et il a jugé qu’il n’y avait plus de dangers majeurs, c’est tout. Dans la situation actuelle, le gaulliste, c’est Sarkozy pour l’avoir réintégré, pas Villepin ou Dupont-Aignan.
    Idem pour Israël, De Gaulle a soutenu ce pays pendant 9 ans, mais à la même époque il a jugé qu’il n’y avait plus d’intérêt pour la France a le soutenir, à part une phrase ou deux mal interprétées, il n’a jamais condamné le sionisme et encore moins fait preuve d’une quelconque arabophilie.
    Une de ses phrase les plus célèbre est : « Nous sommes un pays de race blanche, de religion chrétienne et de culture gréco-latine ». Il a très exactement décrit l’Occident, De Gaulle considérait que la France n’était qu’un pan de l’Occident!
    Et aujourd’hui qui se réclame de lui? Des anti-occidentaux, des métisseurs, des socialistes, et même des arabes antisionistes…Moi je trouve que c’est encore un truc hallucinant comme notre époque sait tant en créer.

  23. Rodion dit :

    Sinon pour ce qui est de « l’ouverture à l’autre et cie », moi j’ai un argument imparable face aux gauchistes.
    D’abord je commence par reconnaitre que l’Occident a toujours su s’enrichir des autres cultures, que c’est ce qui fait notre spécificité, que sans cela nous ne serions pas allés bien loin. Mais ensuite quand on me reproche d’être contre l’immigration alors que je pense cela, je réponds: « oui, mais jusqu’à maintenant, seul les blancs ont été capables de faire cet effort. Donc au fur et à mesure que la société multiculturelle progresse, on perd inévitablement notre faculté de critique et d’ouverture, et si on est remplacé tout cela disparaitra. Osez donc me dire le contraire au vu des éléments actuels! »
    Et pour l’instant on a jamais su me répondre à ça. L’immigration qui menace la diversité et le multiculturalisme, moi je trouve ça tout simplement génial.

  24. gil dit :

    @Rodion

    Très bonne argumentation anti-gauche.

    @XP

    « Rama Yade est fidèle à elle même: de l’intelligence, de la jeunesse, de la fraicheur, et pas trop de poncifs. C’est con à dire, mais c’est comme ça »

    ??? – la seule fois que je l’ai longuement écouté, c’est chez Ruquier, et j’avoue avoir été consterné. Pas surpris, mais consterné.

  25. XP dit :

    @Rodion

     » Dans la situation actuelle », justement… Ce sont les mots qu’il emploie pour justifier de la sortie de l’Otan…. Il a dit en substance « il était justifié que le soyons, ça ne l’est plus dans la situation actuelle ».
    Si l’on a quelque admiration pour lui, on lui reconnait sa capacité à ne jamais se laisser dans une doctrine, à s’adapter. C’est donc un contre-sens total de considérer la sortie de l’Otan en 1966 comme une doctrine.

    « moi j’ai un argument imparable face aux gauchistes. »

    Malheureux, ne vous imaginez pas que vous allez convaincre avec des arguments, à plus forte raison s’ils sont imparables…. Si c’est le cas, vous faites vacillez leurs convictions, ce qui leur donnera une raison de plus de s’y accrocher.

    « Et aujourd’hui qui se réclame de lui? Des anti-occidentaux, des métisseurs, des socialistes »

    Anecdote que j’ai déjà rapporté ici: il a convoqu » un jour son ministre du Budjet et Chirac pour leur demander quel « tait le taux d’imposition maximal en France (le bouclier fiscal de l’époque, on lui a dit qu’il était de 40%, et il a répondu que c’était trop, qu’il les chargait de le faire baisser. Et les inégalités étaient à l’époque bien plus forte qu’aujourd’hui (logements insalubles, fermes sans électricités et sans tout à l’égouts, bidonvilles autour de Paris….).
    Sur le plan économique aussi, le De Gaulle des mongaullistes est tout à fait imaginaire. Ils n’admirent pas De Gaulle, mais un personnage fictif sorti de leur imagination.

  26. Rodion dit :

    XP, moi de mon point de vue strictement personnel, je n’ai aucun amour pour De Gaulle, je ne lui pardonnerai jamais la façon dont il a traité les harkis. Et aussi pour sa non-volonté d’une réelle construction européenne, qui me semble une nécessité absolue pour l’avenir de l’Occident.
    Mais je m’amuse juste d’un point de vue strictement esthétique à me moquer de ceux qui se réclament de lui alors qu’ils n’y ont strictement rien compris, ça me fait penser au film « Ridicule », avec tous les soupirants idiots qui lèchent les bottes du Roi. Quand on commentera notre époque à l’avenir, on va bien se marrer je sens…

    Sinon, ne vous inquiétez pas, je ne compte pas convaincre les gauchistes, mais je constate juste qu’ils sont vraiment réellement incapables de répondre à ça. Je trouve génial de retourner les situations de la sorte. J’accuse les métissolatres d’être des ennemis du vivre-ensemble, ceux qui ne croient pas aux races de racistes dangereux, et c’est hilarant.

  27. lettow dit :

    Cherea, vous rendez-vous compte à quel point vous vous ridiculisez ? A quel point vous vous enfoncez en adoptant un comportement d´adolescent boutonneux ? C´est presque à se demander si ce n´est pas du troisième degré de votre part. Hélas, il faudrait alors que toute votre prose en soit du troisième degré…
    quoique quand je lis « Cherchez la femme, écrivait James Ellroy dans Le Dahlia Noir, », je me pose sérieusement la question. Il n´a pas écrit nos plus « après la pluie le beau temps » James Ellroy ou bien « les illusions sont trompeuses », non…

  28. YannC dit :

    Il y a dans votre article une critique indirecte du « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté » ou du « Il est interdit d’interdire« , des classiques de l’auto-usurpation de gauche (ou républicaine, dira t-on) ou bien je me goure ?

    «De Villepin crache sur le camp auquel il appartient, au coeur d’une bataille politique. Les éditorialistes de gauche adoubent la révolte d’un haut fonctionnaire contre sa famille politique, les mêmes nommaient Besson traître. Une situation absolument identique, deux traitements différents. Qu’on vienne me dire que la presse n’est pas de gauche après cela.»

    Car vous pointez un phénomène fondamental de notre vie politique : le fait de ne pas s’ inclure soi-même dans l’ équation ; une spécialité qui permet de reconnaître les braves âme de gauche, jamais coupables et rarement responsables. 😉

    En fait, ce qui gêne, c’est leur prétention à la justice, car s’ils étaient des tyrans qui s’assument, leur double-langage ne choquerait plus personne. Mais non, ici, ils essayent de bien faire. Leurs erreurs ne sont donc pas toutes celles du salaud qui ment sans vergogne, mais aussi celles de l’apprenti qui essaye, plein de bonne volonté, mais qui n’arrête pas de se gourer et de provoquer catas sur catas. Des pyromanes ingénus, en quelque sorte. Enfin , pas si ingénus que cela puisque si l’apprenti se goure sans arrêt, c’est aussi parce qu’il a coupé la tête de l’adulte pour lui prendre définitivement sa place et que, depuis, il n’ose pas réparer cette faute, et donc il s’entête (ah ah) à rester seul sans maître / père / prédécesseur, donc sans héritage possible : chaque Français devient alors le premier à chaque fois, et doit donc tout recommencer de zéro, d’où un renouvellement régulier des catastrophes. (on pourrait en faire un bouquin).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s