Raphaël, sa chansonnette, le coran…

 

Je pourrai reprendre toute la terminologie de P. Muray pour démonter la petite gueule d’ange de Raphaël, ce brailleur qui a commis la chanson le patriote, dont les paroles sont ni plus ni moins une insulte envers la France, son drapeau ses symboles. Les temps changent, sa chanson reçut un accueil plutôt mitigé alors qu’il y a encore sept-huit ans, elle aurait été acclamée. Est-ce là le début d’un frémissement de l’opinion en France? Je reprends, dans son clip à la con, il joue la subvertion la plus tenace, en montant sur la statue de Jeanne d’Arc, se posant derrière elle et la touchant ostensiblement. La subvertion autorisée par la mairie de Paris, on repassera mais bon là n’est pas le point.

Tout d’abord, je voudrais rapprocher sa chansonnette à un fait d’actualité récent. Il y a quelques semaines, un obscur révérend voulait cramer le Coran pour des raisons qui m’échappent encore. Finalement, il renonça à son projet, sous la pression. Nombreux furent ceux qui critiquèrent les positions du Révérend. Parmi les critiques, on pouvait entendre les suivantes, pourquoi provoquer les extrémistes? et aussi pourquoi provoquer de paisibles gens qui n’ont jamais fait chier personne et qui considèrent le Coran comme un livre sacré et dont la profanation pourrait heurter les sentiments de ces paisibles gens. Argument que je comprends tout à fait. Pourquoi aller faire chier et énerver des gens, calmes, en brûlant la seule chose qu’ils considèrent sacrée…

Il se passe exactement la même chose avec la chanson de Raphaël. Je connais des gens vraiment charmants, très attachés au drapeau, à la Marseillaise, à Jeanne d’Arc…des gens paisibles, qui bossent, hospitaliers, qui donnent de leurs temps dans des associations et qui sont choqués par les paroles de Raphaël…tout comme certains musulmans sont heurtés par le fait que certains brûlent le Coran. Quand le rebelle de mes deux hurle qu »il siffle la Marseillaise avec les Beurs », lorsqu’il dit cela, il pourrait très bien dire  » Je pisse sur le Coran avec des Américains ».

Le second point est le suivant, le révérend américain n’a pas réalisé son projet. Il a cédé aux pressions. Il a reçu des bonnes centaines de menaces de morts…Pour Raphaël, que dalle…je ne sais quoi penser de cette absence de réactions violentes à son encontre…plutôt bien car on s’en branle de sa gueule et il est aussi insignifiant que les exportations vinicoles marocaines le sont pour la stratégie nucléaire du comité central nord-coréen. Ou bien est-ce parce que, nous sommes si tolérants que l’on accepte de se faire cracher sur la gueule en trouvant cela très normal?

 

Publicités
Cet article a été publié dans et après?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Raphaël, sa chansonnette, le coran…

  1. Dia dit :

    Juste comparaison.
    je parle pas du petit chanteur lévantin là évidemment sans intérêt – sa malheureuse reprise de « Femme dammnés » montre assez qu’il ne comprends pas ce qu’il chante et même, qu’il ignore ce qu’est un alexandrin. (Le monde post-moderne voir naître de tels foutriquets, on en vient à se demander s’ils savent seulement où mettre la bite)

    Non, c’est en effet cette apathie suicidaire en fin de votre post qui est digne de question. Après avoir longtemps pensé que c’était de l’incohérence – après tout le monde moderne n’enseigne-t-il pas la pensée illogique ?- aujourd’hui je change d’opinion. Je crois au contraire que cette absence de révolte, de défense immunes pour reprendre une métaphore de Pauwels (sida mental), cette incapacité, cette impuissance résultent très logiquement d’un axiome premier. Ce que l’occidental exténué ne peut plus vouloir, ne parviens plus à vouloir c’est simplement la violence qu’il faut/faudrait nécessairement mettre en oeuvre pour assurer la simple position d’une idée dans l’existence. Et, notez-bien pas la violence subie hein, non non ce n’est pas la crainte de recevoir des coups non ! Ce qui est devenu inacceptable, impossible c’est l’idée même de donner directement des coups. Même la terreur intellectuelle imposée par la gauche de Dieu, même l’écrasement des peuples et l’énervation de l’Esprit européen se font par l’éducation, la propagande et sans violence aujourd’hui. La guerre : on la confie à des avions et à des robots et bientôt des machines pour nous devront lâcher les bombes. Cet étonnement : L’occidental ne peut plus tuer.
    « Voici je vous montre le dernier homme »

  2. Dia dit :

    « autrefois tout le monde était fous disent les plus malins. Et ils clignent de l’oeil. »

  3. johnterbyjr dit :


    Franchement, le début du clip est génial: quand il arrive avec son perfecto, qu’il crache par terre, ça fout les jetons, on sent qu’il a bu au moins deux verres de bières le type… bon, après, qu’on ait dû déplier l’échelle à la bonne hauteur parce qu’il en aurait été bien incapable et, comme vous dites, que la mairie ait donné son autorisation, ça casse un peu l’ambiance mais enfin, le Che Guevara a trouvé un digne héritier j’ai l’impression.

  4. Skandal dit :

    Je ne suis pas sur que cela soit une très bonne idée de donner de « l’importance » à ce genre de millionnaire gauchiste, dégueulant l’arrogance et les bons sentiments.

  5. j.ax dit :

    Le révérend floridien avait un motif avoué et compréhensible: c’était pour protester contre le projet d’installation d’un centre culturel islamique-mosquée à proximité de Ground Zero. Projet qui, je crois, a été annulé ou nettement réduit à la suite de cette affaire et surtout des protestations de très nombreux New Yorkais. Ces manifs-là au moins avaient de la gueule.

    Par ailleurs si le fait de brûler des corans met hors d’eux des musulmans soi-disant paisibles à tous points de vue, c’est qu’ils ne sont pas si paisibles que ça, non ? La plupart des chrétiens ne se mettraient pas dans un état pareil si on brûlait des bibles. Même si c’est le signe de plus d’intelligence ce n’est pas forcément rassurant d’ailleurs cette placidité, quand des chrétiens se font buter au Moyen-Orient dans l’indifférence quasi générale.

    Sur l’histoire de Raphaël, on dirait qu’ils font un concours, les bobos qui pissent sur Jeanne d’Arc et les CPF qui arrachent les drapeaux au fronton des mairies. Birds of a feather…

  6. m dit :

    (attention aux anglicismes, en français l’on écrit « là n’est pas le propos » et non « là n’est pas le point ». Bonne continuation)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s