Le sens du combat

J’aime bien la confrontation d’une manière générale, mais uniquement dans certaines conditions, telles que les règles du Marquis de Queensberry. En effet, je ne rechigne pas à monter sur un ring de boxe de temps à autre, je sais les parties de mon corps qui théoriquement ne seront pas martyrisées, ou bien effectuer un match de foot, 5 contre 5 ou 11 contre 11. C’est le sens naturel de la compétition, on définit un code d’honneur les combattants s’engagent à les respecter, on définit un cadre. Le cadre est ce qu’il y a de plus important. C’est ce qui définit le sens du combat et lui donne une cohérence, un vainqueur et un vaincu. Le cadre, le code de l’honneur, c’est la propriété privée des choses immatérielles.

Depuis vendredi dernier, l’url http://www.ilikeyourstyle.net, là où vous aviez l’habitude de lire la prose des différents contributeurs n’est plus accessible. Simple problème technique, le problème perdure…depuis maintenant cinq jours sans que les spécialistes maison n’arrivent à bout de cette avarie technique.

Blog d’élite, dominateur et sûr de lui-même, personne n’a songé à vous informer de ce qui se passait…nous ne sommes pas le vulgaire CRM d’une quelconque entreprise privée…nous publions à  notre guise, aucune ligne éditoriale, et le faisons pour satisfaire notre simple ego déjà tout boursouflé, en tout cas pour ma part.

Ce matin, je voulais aller faire un tour sur fdesouche.com et vit que le site était down…bon pas bien grave pensais-je, puis je vis se répandre sur la toile, la nouvelle, le site était vraiment niqué…un blog de secours avait été mis en place, comme pour nous. Puis lisant un tweet puis un autre, je vis que quelques articles parlaient de cette curieuse coïncidence qui en quelques jours avait vu deux sites, purement et simplement débranchés de la toile. Ici, ou encore là.

Je n’ai pas vraiment d’informations et  je me plie à la règle de la force de la preuve. Néanmoins, pour revenir au début de mon article, j’expliquais que la confrontation ne me fait pas peur, tant qu’elle se déroule dans les règles de l’art, dans le cadre du débat, lorsqu’on parle d’idées. Apparemment, certains auraient oublié ces simples règles de savoir-vivre et de vivre-ensemble, selon un vocabulaire bien connu et bien utilisé par certains qui ont leurs idées, moi les miennes et d’autres encore les leurs…Force et honneur, pouvait-on entendre dans Gladiator…si certains ont de la force, de la ressource, souvent financée par des subventions publiques, vous, moi…ils manqueraient d’honneur.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le sens du combat

  1. Dominus dit :

    Ah le retour d’ILYS !
    Il n’y a aucun « honneur » à attendre de vos détracteurs, mais conservez le votre !

  2. Iméric dit :

    Consultant chaque jour fdesouche et ILYS, je me suis tout de suite figuré qu’il y avait quelque chose de pas naturel dans la mise HS au cours de la même journée de ces deux blogs qui cassent les couilles à pas mal de monde. A nous de renchérir…

  3. Yann dit :

    Ils sont ainsi, ceux que vous dénoncez, car bien qu’ils soient maîtres de 99% du pays, ils craignent néanmoins l’affrontement mais veulent le 1% restant. Ils restent dans l’ombre malgré qu’ils soient tout puissants ? Cela est la démonstration par A+B qu’en réalité ils ne sont pas tout puissants, et que l’ombre est leur domaine. Cela fonctionne un peu comme le syndrome du sondage : « 60% de sondés en votre faveur », ce n’est pas 60% des 50 millions de Français mais rien de plus qu’un chiffre, un symbole. Si vous vous intéressez à l’art moderne, même dans ses aspects détestables, c’est qu’il a peu à peu substitué la carte au pays réel. (cherchez « La pipe » de Magritte, pour comprendre ce que je veux dire). Or ce « système » organisé, qui nous détruit peu à peu, me paraît exclusivement fondé sur l’ art de la symbolique, non ? Sur le maniement de la SUPERSTITION. Sur une ligne imaginaire tracée au sol (ou dans nos esprits) , qu’ il ne faut pas franchir « sous peine de … » (l’éuivalent du panneau « Attention Danger! »). Et tant que personne ne la franchit, ou sans témoins, eh bien, le système roule. Mais il suffit de sortir de la Caverne, ou bien de trancher le nœud gordien, ou encore de défier les dieux, et tout le château de cartes s’effondre (reste à avoir prévu l’alternative).

    Cela a déjà été fait. Et il n’ y a pas de meilleur moment dans l’histoire du monde pour le refaire une fois de plus. C’ est l’heure, voilà tout 😉

    Cordialement.

  4. Nebo dit :

    fdesouche out… ILYS out… C’est juste une coïncidence. Peut-être. N’empêche que… hein ? Dites-nous en plus qu’on puisse leur ratiboiser la gueule.

  5. Titus dit :

    Erreur fatale, il ne faut jamais compter sur le fair-play de l’adversaire dans ces circonstances. Dans le domaine des médias, dites moi jusqu’à quelle extrémité ils ne sont pas encore allés?
    Je ne dis pas que la fin justifie les moyens mais ce serait une erreur de croire que vos adversaires s’interdiront quoique ce soit, surtout si ils croient ou font semblant de croire qu’ils luttent contre l’hydre cybernétique de la bête immonde.

  6. M.G. dit :

    J’ai toujours regretté l’ancien site d’Ilys (avec le brise glace en bandeau au-dessus de la page), et j’avais trouvé le « nouveau » bien confus et déplaisant.
    Ce blog de secours ressemble à l’ancienne version regrettée…
    Ce blog de secours me plait assez.
    Que le secours dure… Je le trouve agréable.

  7. Daruma dit :

    Et la boxe française vous en faites quoi? C’est bien plus efficace que la boxe anglaise.

  8. UnOurs dit :

    Puisque je suis ces jours-ci en mode « Warren Zevon » (immense songwriter, injustement méconnu), voici deux versions de « Boom Boom Mancini », la plus belle chanson sur la boxe jamais écrite !!!

    ++++++++++++++++++++++
    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon
    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon

    From Youngstown, Ohio, Ray « Boom Boom » Mancini
    A lightweight contender, like father like son
    He fought for the title with Frias in Vegas
    And he put him away in round number one

    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon
    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon

    When Alexis Arguello gave Boom Boom a beating
    Seven weeks later he was back in the ring
    Some have the speed and the right combinations
    If you can’t take the punches it don’t mean a thing

    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon
    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon

    When they asked him who was responsible
    For the death of Du Koo Kim
    He said, « Someone should have stopped the fight, and told me it was him. »
    They made hypocrite judgments after the fact
    But the name of the game is be hit and hit back

    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon
    Hurry home early – hurry on home
    Boom Boom Mancini’s fighting Bobby Chacon
    ++++++++++++++++++++++

  9. UnOurs dit :

    C’est d’ailleurs étrange que personne, sur ILYS, n’ait jamais évoqué Warren Zevon (bon, presque personne ne le connaît) : quoi, un gars capable d’écrire des chansons poétiquement épiques avec des histoires de mercenaires norvégiens, de M16 et de Mac10 !!!

    Roland The Headless Thompson Gunner :

    ++++++++++++++++++++++++++++++++
    Roland was a warrior from the Land of the Midnight Sun
    With a Thompson gun for hire, fighting to be done
    The deal was made in Denmark on a dark and stormy day
    So he set out for Biafra to join the bloody fray

    Through sixty-six and seven they fought the Congo war
    With their fingers on their triggers, knee-deep in gore
    For days and nights they battled the Bantu to their knees
    They killed to earn their living and to help out the Congolese

    Roland the Thompson gunner…

    His comrades fought beside him – Van Owen and the rest
    But of all the Thompson gunners, Roland was the best
    So the CIA decided they wanted Roland dead
    That son-of-a-bitch Van Owen blew off Roland’s head

    Roland the headless Thompson gunner
    Norway’s bravest son
    Time, time, time
    For another peaceful war
    But time stands still for Roland
    ‘Til he evens up the score
    They can still see his headless body stalking through the night
    In the muzzle flash of Roland’s Thompson gun
    In the muzzle flash of Roland’s Thompson gun

    Roland searched the continent for the man who’d done him in
    He found him in Mombassa in a barroom drinking gin
    Roland aimed his Thompson gun – he didn’t say a word
    But he blew Van Owen’s body from there to Johannesburg

    Roland the headless Thompson gunner…
    The eternal Thompson gunner
    still wandering through the night
    Now it’s ten years later but he still keeps up the fight
    In Ireland, in Lebanon, in Palestine and Berkeley
    Patty Hearst heard the burst of Roland’s Thompson gun and bought it
    ++++++++++++++++++++++++++++++++

    Jungle Work :

    +++++++++++++++++++++++++++++++++
    ear jet S.W.A.T. team
    On a midnight run
    With the M16
    And the Ingram gun
    We parachute in
    We parachute out
    « Death from above »
    We’re screaming now
    Where the pay is good
    And the risk is high
    It’s understood
    We’ll do or die
    Sten gun in hand
    Where the gun is law
    From Ovamboland
    To Nicaragua
    Strength and muscle and jungle work
    Three young men
    In a Russian truck
    With a little Mac10
    Sent ’em running to the huts
    A few young men
    The few who dare
    To battle in hell
    Les Mercenaires!
    Strength and muscle and jungle work
    +++++++++++++++++++++++++++++++++

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s